Bienvenue sur le site de la section locale UNIFOR 175 des travailleurs & travailleuses ainsi que les retraités de la raffinerie Suncor de Montréal.
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Avenir de l'est 23janv09 Un retour au travail pénible

Aller en bas 
AuteurMessage
Volcan

avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 11/12/2007
Localisation : J'ai faim mais j'ai surtout soif|

MessageSujet: L'Avenir de l'est 23janv09 Un retour au travail pénible   Ven 23 Jan 2009 - 21:55

http://www.avenirdelest.com/article-295789-Un-retour-au-travail-penible-pour-les-employes-de-PetroCanada.html

Un retour au travail pénible pour les employés de Petro-Canada


par Mariève Tremblay
Voir tous les articles de Mariève Tremblay
Article mis en ligne le 23 janvier 2009 à 17:36

Soyez le premier à commenter cet article



Chez Petro-Canada, le retour au travail se révèle pénible pour plusieurs travailleurs.
(Photo: Patrick Deschamps)


Un retour au travail pénible pour les employés de Petro-Canada


Comme plusieurs employés de Petro-Canada l’avaient prédit, le retour au travail après plus d’un an de lock-out est loin de se dérouler dans la joie et l’allégresse.

C’est le 21 janvier que les portes de l’usine ont été ouvertes aux quelque 260 syndiqués. Le retour s’est fait progressivement, par petites équipes, mentionne un technicien en laboratoire à la raffinerie de Montréal-Est. « Plusieurs ont travaillé deux jours, même certains ne sont venus que pour une journée. Malgré tout, c’était très pénible pour la plupart d’entre nous, parce que nous avions à revoir des gens avec qui nous n’avions pas vraiment envie de discuter ».

Ces personnes dont parle cet employé qui préfère conserver l'anonymat, ce sont bien entendu les cadres réguliers qui ont été très rudes avec les syndiqués, et ce, dès les premières heures de travail. « Au laboratoire, ça c’est tout de même bien passé. Les échanges avec les cadres étaient minimalistes. Mais, à la production, là où sont la majorité des employés, c’était beaucoup plus difficile. En une journée, il y a eu plusieurs accrochages et certains patrons ont même déjà donné des lettres de réprimande », mentionne-t-il.

Selon lui, certains employés se sont sentis « lancés » sur le terrain. « Après 14 mois, on oublie certaines choses. Le travail à la raffinerie est complexe et implique beaucoup d’étapes techniques afin d’éviter les accidents. Nous avons eu des CD et des documents d’information, mais aucune formation
pour nous aider. En plus, le travail fait par les cadres pendant notre absence a été bâclé, nous repartons donc de loin », avoue-t-il, en ajoutant que les relations de travail entre employés et cadres de reviendront jamais comme avant.

En ce sens, des démarches ont déjà été entreprises afin de scinder le comité social en deux: celui de
Petro-Canada et l’autre du SCEP-FTQ section locale 175. « Je ne pense pas qu'un seul syndiqué soit intéressé à faire le party avec les cadres. Les ponts sont coupés depuis trop longtemps. »

Heureusement, entre les employés, la solidarité est toujours aussi forte qu’au début du conflit. Le technicien en laboratoire affirme n’avoir jamais vu un groupe si uni. « Le lock-out nous a apporté ça de bon! On se tient ensemble et personne n’a envie de lâcher. On considère qu’on sort gagnants de ce conflit-là et même si on a connu des pertes financières importantes, on garde la tête haute! »

Rappelons que le 26 septembre 2007, les travailleurs syndiqués de la raffinerie de Petro-Canada votaient, dans une proportion de 99,6 %, en faveur d'un mandat de grève. Par ce vote, les syndiqués espéraient faire progresser la négociation de leur convention collective qui n'allait nulle part depuis son expiration, le 31 janvier de la même année.

C'est le 17 novembre 2007 que la direction de Petro-Canada a finalement décrété un lock-out à sa raffinerie de Montréal.

Cousine Volcan ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Avenir de l'est 23janv09 Un retour au travail pénible
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUB SOCIAL 175 :: INFORMATIONS :: COMMUNIQUÉS DE PRESSE-
Sauter vers: