Bienvenue sur le site de la section locale UNIFOR 175 des travailleurs & travailleuses ainsi que les retraités de la raffinerie Suncor de Montréal.
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CNW 7 nov 08 Organisation syndicale internationale endosse..

Aller en bas 
AuteurMessage
Volcan

avatar

Messages : 477
Date d'inscription : 11/12/2007
Localisation : J'ai faim mais j'ai surtout soif|

MessageSujet: CNW 7 nov 08 Organisation syndicale internationale endosse..   Sam 8 Nov 2008 - 10:30

http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/November2008/07/c6257.html

A l'attention du directeur de l'information:

Une organisation syndicale internationale endosse le boycottage de Petro-Canada

GENEVE, Suisse, le 7 nov. /CNW Telbec/ - La Fédération internationale des
syndicats de travailleurs de la chimie, de l'énergie, des mines et des
industries diverses (ICEM) a donné son appui total au boycottage, lancé il y a
une semaine, des produits de Petro-Canada lors de sa réunion des leaders
internationaux cette semaine. L'action prise par le conseil d'administration
de cette fédération syndicale mondiale est un geste d'appui envers les 260
travailleuses et travailleurs de la raffinerie de pétrole, membres de la
section locale 175 du Syndicat des communications, de l'énergie et du papier
du Canada, qui sont en lock-out à une raffinerie de Petro-Canada à Montréal,
au Québec, depuis le 17 novembre 2007.
A Montréal, le 28 octobre, le SCEP, le Congrès du travail du Canada et la
Fédération des travailleurs du Québec, la principale fédération syndicale de
cette province, ont annoncé un boycottage national de tous les produits
pétroliers de Petro-Canada.
"Nous voulons que les gens à travers le monde sachent que cette compagnie
pétrolière, autrefois patriotique et sous la propriété de l'Etat, a laissé
tomber les travailleuses et travailleurs dans son propre pays", a affirmé le
président de l'ICEM, Senzeni Zokwana, président aussi du Syndicat national des
travailleurs des mines en Afrique du Sud. "Les leaders de l'ICEM vont
maintenant retourner dans leurs pays respectifs et informer les travailleuses
et travailleurs de ce lock-out injuste. Nous allons aussi informer ceux qui
voyagent au Canada du boycottage et les inciter à ne pas acheter de produits
portant le nom de Petro-Canada."
La compagnie énergétique, qui a été entièrement privatisée en 2004 par le
gouvernement du Canada, a mis en lock-out des membres syndiqués à la
raffinerie de Montréal produisant 130 000 barils par jour, lorsqu'ils ont
refusé d'accepter des conditions de travail considérablement inférieures à
celles contenues dans l'entente nationale cadre de l'énergie et de la chimie
du SCEP. Ironiquement, ce contrat type a été établi par Petro-Canada et le
SCEP à une raffinerie de pétrole à Edmonton, en Alberta, plus tôt en 2007.
La résolution de l'ICEM endossant le boycottage affirme que la compagnie
a mis en péril la sécurité et le bien-être communautaires des résidentes et
résidents de Pointe-aux-Trembles, un secteur résidentiel de l'est de Montréal,
en tentant de faire opérer la raffinerie, à production réduite, par les
gestionnaires et des travailleurs de remplacement de l'extérieur. Petro-Canada
a été accusée par un tribunal provincial de contrevenir aux lois du Québec en
ayant recours à de tels travailleurs.
Les membres de l'exécutif de l'ICEM se sont fait entendre dans leur
condamnation de Petro-Canada, ainsi que dans leur soutien aux travailleuses et
travailleurs.
"Nos membres syndiqués sont au courant de ce lock-out depuis novembre
2007", a dit Phil McNulty, dirigeant national du secteur de l'énergie de Unite
the Union. "Maintenant, nous sommes informés du boycottage national au Canada.
Unite the Union va s'assurer que tous ses membres au Royaume-Uni et en Irlande
soient informés de ce boycottage, et nous les encouragerons à diffuser le
message."
Le vice-président de l'ICEM Amérique latine/Caraibes, Sergio Novais, un
leader syndical à la Fédération nationale des travailleurs de la chimie du
Brésil (CNQ-CUT), a ajouté : "Le message que nous allons diffuser chez nous
est que les membres du SCEP à Montréal restent forts et unis après un an de
lock-out. Nous allons dire à nos travailleurs de la chimie à travers le pays -
et aux travailleuses et travailleurs de Petrobras - que le Canada en entier
soutient le boycottage de Petro-Canada. Nous soutenons cet appel et nous
encourageons tous les Canadiens à respecter cet appel."

L'ICEM, située à Genève, est formée de 467 syndicats de 132 pays, et la
fédération est la voix des travailleuses et travailleurs du pétrole, du gaz et
de l'énergie à la fois dans les secteurs en amont et en aval.

Renseignements: Dave Coles, président national du SCEP, (613) 299-5628

Cousine Volcan lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
CNW 7 nov 08 Organisation syndicale internationale endosse..
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aucune Info sur l'internationale.
» Plouaret. «Une réorganisation de La Poste de trop!»
» Organisation 2.0 : Le knowledge management nouvelle génération
» Ma nouvelle organisation
» Journée Internationale de l'Infirmière 2012 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CLUB SOCIAL 175 :: INFORMATIONS :: COMMUNIQUÉS DE PRESSE-
Sauter vers: